Ministère de Jésus

MINISTÈRE DE JESUS / SAINT JEAN BAPTISTE

 Saint Jean-Baptiste, le Précurseur

 A la gauche du Christ, Jean, le Précurseur, est reconnaissable par sa chevelure hirsute, sa maigreur et son vêtement en poil de chameau.
C’est l’homme du désert, le dernier prophète qui crie dans la colère, à son peuple égaré et idolâtre : « Repentez vous ! » Il sera jeté en prison et décapité par le roi Hérode qui ne supporte pas sa radicale contestation.
Il est celui vers qui Jésus vient pour se faire baptiser dans le Jourdain. Alors il s’écrie : « J’ai vu l’Esprit descendre du ciel comme une colombe et s’arrêter sur lui. J’ai vu et j’ai rendu témoignage qu’il est le Fils de Dieu. » Il s’efface alors devant Lui, en disant : « Il faut qu’Il croisse et que je diminue. Jean le Précurseur est le dernier des prophètes et le premier des chrétiens. Il sera reconnu par Jésus comme le plus grand dans le Royaume des Cieux…
Il est encadré, comme Jésus sur la montagne de la transfiguration, par les deux grandes figures de l’Ancien Testament, Moïse, l’ami de Dieu, et Elie le prophète à qui il est souvent comparé.

MINISTÈRE DE JESUS / LE BAPTEME DE JESUS

Le Baptême de Jésus

Faisant partie des 12 grandes fêtes orthodoxes, le baptême de Jésus se célèbre autour du 6 janvier, fête de l’Epiphanie.
Jean le Précurseur baptise Jésus dans le Jourdain et inaugure ainsi sa vie publique. Cet événement est une Théophanie, pleine manifestation de la divine Trinité.
Jésus, les reins ceints d’un linge blanc, glisse lentement dans les eaux du fleuve, comme dans l’abîme des Enfers après la croix. Au moment où Il s’anéantit, la colombe de l’Esprit descend sur lui et une voix venue des Cieux le révèle au monde comme le Fils bien-aimé de Dieu . Il en ressort victorieux sur les forces de l’Adversaire qu’il va devoir affronter pendant 40 jours au désert. Les anges, présents le jour de son baptême l’accompagneront durant son épreuve et le serviront, comme nous l’affirme l’évangéliste Matthieu.

« Tu es mon Fils bien aimé. En toi j’ai mis toute mon affection » Luc 3/22. Par le Christ, Dieu se révèle comme un Père veillant, plein d’amour, sur ses enfants. Par Lui, nous sommes assurés de sa présence et de son aide pour traverser la tentation, la souffrance et la mort, et nous relever, vivants.

MINISTÈRE DE JESUS / LA SAMARITAINE

La Samaritaine

Inspirée d’une mosaïque de l’église St Sauveur in Chora, à Istanbul, cette scène de l’évangile de Jean évoque la rencontre de Jésus avec une Samaritaine, doublement méprisée par les hommes de Judée, en tant que femme et hérétique, autour du puits de Jacob. Au loin le Temple de Jérusalem et la montagne sacrée de Samarie, enjeux du dialogue : où peut-on et comment faut-il adorer Dieu ? À la synagogue, à l’église ou à la mosquée ? « En esprit et en vérité » répond le Christ, faisant fi de nos barrières et de nos différences culturelles et religieuses.
« L’eau que je te donnerai deviendra une source d’eau vive qui jaillira jusque dans la vie éternelle » (Jean 4/14)

Les malentendus dissipés, la femme étrangère reconnaît en Jésus le Messie. Elle peut repartir dans la joie d’avoir été reconnue et acceptée telle qu’elle est. Elle court porter aux gens de son village l’eau vive de l’amour et de la foi, qui a remplacé l’eau morte de leur puits et de leurs divisions…

MINISTÈRE DE JESUS / LES PÊCHEURS D'HOMMES

Les Pêcheurs d'Hommes, Jésus Maître des vents et de la mer

D’après une fresque mosaïque du de la Cathédrale de Montreale à Palerme
Plusieurs épisodes du ministère de Jésus en Galilée, au bord du lac, sont rassemblés dans cette icône :
. L’appel des disciples dont les premiers sont Simon Pierre, André, Philippe, Jacques et Jean. Humbles pêcheurs, ils abandonnent leurs filets pour suivre l’appel de Jésus.
. La tempête apaisée par une simple parole du Maître lors d’une traversée mouvementée…
. L’épisode de la marche de Jésus sur les eaux que Pierre, le disciple fougueux veut imiter au risque de sombrer… annonçant son reniement au moment de l’arrestation.
. Les disciples retrouveront leurs filets, après la crucifixion mais Jésus, ressuscité, les attend sur la rive et leur donne l’occasion d’une pêche abondante et inespérée. C’est la préfiguration de l’Eglise innombrable qui va naître après la Pentecôte.
Le vent est le symbole des dangers qui nous menacent, les vagues de la mer est celui de nos angoisses et de nos peurs inconscientes. En maîtrisant les éléments déchainés, Jésus nous permet de traverser l’existence dans la foi et l’espérance…

MINISTÈRE DE JESUS / LES PARABOLES

Les paraboles  Le Sermon sur la Montagne

 Icône originale ayant pour thème l’enseignement du Christ, appelé le Sermon sur la montagne, car selon St Matthieu, Jésus s’asseyait sur la montagne pour annoncer la Bonne Nouvelle du Royaume. Il aimait parler aux foules par paraboles, petits récits tirés de la vie quotidienne.
Ainsi de haut en bas, sont évoquées les paraboles :
Les deux Fils, l’ainé fidèle à son père mais jaloux, le second perdu, retrouvé et accueilli comme un prince à son retour.
Le Bon Samaritain, où l’étranger porte secours au blessé tandis que prêtres et docteurs de la loi passent leur chemin.
Les vierges attendant l’époux : les unes son sages, veillent à tenir leur lampe allumée et sont invitées au festin de noces. Les autres, infidèles, se heurtent à la porte fermée.
Le Semeur dont la semence ( la Parole de Dieu) tombe dans des terres stériles ou dans les épines et ne germe pas. Celle qui tombe dans la bonne terre donne beaucoup de fruit.
La Maison solide, fidèle bâtie sur le roc et la maison sans fondation spirituelle bâtie sur le sable
En haut, trois paraboles désignant le Christ comme Fils de Dieu, par le terme « Je suis »…
… Le Pain de vie qui nourrit celui qui croit
… Le Bon berger qui donne sa vie pour ses brebis
… Le Cep et ses disciples sont les sarments.

MINISTÈRE DE JESUS / LE BON BERGER

Le Bon Berger

La figure du bon berger traverse toute la Bible. David le roi berger a écrit le magnifique Psaume 23 qu’illustre cette icône, inspirée d’une mosaïque de Ravenne : « Le Seigneur est mon berger, je ne manquerai de rien. Il me met au repos dans des prés d'herbe fraîche,il me conduit au calme près de l'eau. Il ranime mes forces, il me guide sur la bonne voie, parce qu'il est le berger d'Israël. Quand je marche dans la vallée de l’ombre et de la mort, je ne crains aucun mal car tu es avec moi… »

Jésus reprendra pour lui-même, cette image dans la parabole célèbre de la brebis égarée : le berger va la chercher et « quand il l'a retrouvée, il est tout joyeux : il met la brebis sur ses épaules, il rentre chez lui, puis appelle ses amis et ses voisins et leur dit : “Réjouissez-vous avec moi, car j'ai retrouvé mon mouton, celui qui était perdu ! ” De même, je vous le dis, il y aura plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur qui commence une vie nouvelle que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n'en ont pas besoin. » 
Jésus dit encore : « Je suis le bon berger. Je connais mes brebis et elles me connaissent, de même que le Père me connaît et que je connais le Père. Et je donne ma vie pour mes brebis. »

MINISTÈRE DE JESUS / LA BREBIS PERDUE

La Brebis perdue

  Cette icône où Jésus est le Berger illustre la célèbre parabole de la brebis égarée : le berger va la chercher et « quand il l'a retrouvée, il est tout joyeux : il met la brebis sur ses épaules, il rentre chez lui, puis appelle ses amis et ses voisins et leur dit : “Réjouissez-vous avec moi, car j'ai retrouvé mon mouton, celui qui était perdu ! ” De même, je vous le dis, il y aura plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur qui commence une vie nouvelle que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n'en ont pas besoin. » Ainsi Dieu ne désire pas la condamnation ou la mort du méchant mais il va à sa recherche pour le guérir et le réintégrer dans la communauté humaine. : « Le Fils de l’Homme est venu sauver ceux qui étaient perdus ».

MINISTÈRE DE JESUS / LE SEMEUR

Le Semeur

Cette icône où Jésus adolescent prend la figure d’un semeur fait référence à la seule parabole qu’il explique à ses disciples :
« Vous donc, écoutez la parabole du semeur. Quand l’homme entend la parole du Royaume et ne comprend pas, c’est que le Malin – les oiseaux - vient et s’empare de ce qui a été semé dans son cœur ; tel est celui qui a été ensemencé au bord du chemin. Celui qui a été ensemencé en des endroits pierreux, c’est celui qui, entendant la Parole, la reçoit aussitôt avec joie ; mais il n’a pas en lui de racine, il est l’homme d’un moment : dès que vient la détresse ou la persécution à cause de la Parole, il tombe. Celui qui a été ensemencé dans les épines, c’est celui qui entend la Parole, mais le souci du monde et la séduction des richesses étouffent la Parole, et il reste sans fruit. Celui qui a été ensemencé dans la bonne terre, c’est celui qui entend la Parole et comprend : alors, il porte du fruit et produit l’un cent, l’autre soixante, l’autre trente. » Matthieu 13/18-23

MINISTÈRE DE JESUS / VA EN PAIX

Va en paix

D’après une mosaïque de l’Eglise Saint Sauveur in Chora à Istambul, cette icône retrace le ministère de guérison de Jésus de Nazareth et de ses apôtres, Pierre, Jean, Jacques et Paul. Le redressement de la femme courbée depuis 18 ans, racontée par l’évangéliste Luc en est le centre. Autour d’elle, se presse la foule des lépreux, des boiteux, des aveugles des paralytiques et des possédés, des veuves et des orphelins, images de nos maladies spirituelles et de nos manques. Jésus s’en approche pour les guérir et les ouvrir au pardon, avec ces mots : « Ta foi t’a sauvé, va en paix »

A droite de la ville, se dresse l’arbre aux fruits séducteurs de la connaissance du bien et du mal, et à gauche au-dessus du Christ, un olivier, l’arbre de la paix et de la vie.

« Venez à moi vous tous qui êtes fatigués et chargés et je vous donnerai du repos. » Venez auprès de moi, vous tous qui êtes chargés de remords et de culpabilité, fatigués par les assauts des craintes et des peurs, vous tous qui avez soif de Dieu. Venez auprès de moi et vous trouverez le repos pour vos âmes…

MINISTÈRE DE JESUS / FEMME ADULTERE

 La Femme adultère

Icône inspirée d’une mosaïque de la cathédrale de Montreale, à Palerme, elle relate l’histoire racontée par l’Evangéliste Jean, d’une femme surprise en flagrant délit d’adultère, amenée à Jésus par des dignitaires du Temple, pour éprouver sa qualité de « Rabbi », de Maître de la Loi. Jésus ne s’oppose pas à l’application de la Loi mais renvoie chacun à sa conscience, faisant comprendre la nécessité de la repentance et du pardon. Dans son Royaume, la bonté et la vérité tiennent lieu de morale, la volonté de réconciliation à la précédence sur l’esprit de jugement, la Grâce supplante la Loi.

Fait exceptionnel dans l’Evangile, Jésus écoute les imprécateurs, tout en écrivant sur le sol des signes mystérieux et éphémères, qui ont stimulé l’imagination des lecteurs de tous les temps. Peut-être s’agit-il des versets du psaume 103 ? « C’est lui qui pardonne toutes nos fautes qui guérit toutes nos maladies, c’est lui qui délivre ta vie la fosse» ou encore de quelque strophe du plus beau chant d’amour jamais écrit, le Cantique des Cantiques ?…

MINISTÈRE DE JESUS / LA FILLE DE JAIRUS

La Fille de Jaïrus

D’après une fresque de la cathédrale de Montreale, à Palerme, cette icône illustre un miracle de résurrection rapporté par les Evangélistes, celle d’une fillette de douze ans. Interpellé par Jaïrus le chef de la synagogue, Jésus se met en route, accompagné de ses trois disciples les plus proches, Pierre, Jean et Jacques. Sur le chemin, Il est touché par la détresse d’une femme, souffrant d’hémorragies, impureté suprême pour les pharisiens, et la guérit. Puis Il entre dans la maison de Jaïrus où la foule pleure bruyamment la mort de la fillette. Mais Jésus, lui prenant la main lui dit : « Jeune fille, lève-toi ». Puis plein de sollicitude pour cette enfant, il se tourne vers la mère : « Qu’on lui donne à manger »…
« Ne crains point, crois seulement … »

Par ces mots et par son acte, Jésus entend le désespoir des parents et la crainte de l’enfant, malade à en mourir. Il entre chez eux pour leur attester la victoire de l’espérance sur la peur, de la confiance sur le doute, de la vie sur la mort. Il libère la femme de son sentiment d’impureté et incite ainsi la fillette à accepter sa féminité.

En la comblant de sa bénédiction, Il demande aussi de ne pas laisser mourir en nous l’enfant, petit, humble et confiant, capable d’émerveillement et de gratitude…